Archives pour la catégorie FOOD STORIES

Histoires de cuisine, de partage, de réunions, d’ici et d’ailleurs, chez soi ou dans la nature
Stories about food, gatherings, and slow living, at home or in the nature

Salade de Concombre Râpé – Origan, Olives, Amandes

DSCF6732
Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire découvrir une recette qui m’a beaucoup plu dans un livre de cuisine acquis récemment.
Cette salade de concombre est extraite de « Near & Far » d’Heidi Swanson. Je ne sais pas si je l’ai déjà mentionné ici mais Heidi est l’auteur culinaire qui m’inspire le plus. Si vous ne la connaissez pas, je vous encourage à aller découvrir son blog 101 Cookbooks, son écriture est simple et chaleureuse, ses photographies magnifiques et minimalistes, et ses recettes, toujours très inspirées et inspirantes.
Sa cuisine est végétarienne – ce qui me convient parfaitement car au quotidien je ne mange pas de viande (c’est réservé aux dîners spéciaux et aux belles occasions) – mais jamais triste, toujours avec une épice ou une herbe qui vient réveiller le plat. Lorsque je consulte son blog, j’ai toujours envie de me mettre à cuisiner tout de suite.

Ses recettes me font avancer, elles sont multidimensionnelles, j’aime les couches de saveurs qu’elle met en oeuvre. Je trouve qu’elle pousse toujours les réflexions un peu plus loin que ce que j’aurais fait moi-même : ses recettes vont associer plusieurs graines et légumes auxquels j’aurais pu songer mais il y a toujours un condiment, une herbe, un mélange d’épices inattendu qui donnent au plat une complexité différente.
Son précédent livre « Supernatural Everyday » est surement le livre avec lequel j’ai le plus cuisiné. Certaines recettes ne sont pas immédiatement transposables : elle habite en Californie et nos légumes locaux ne sont pas les mêmes, toutefois, j’ai toujours trouvé des substitutions et cuisine beaucoup de ses recettes au quotidien.
Son nouveau livre m’a tout de suite conquise car une partie est consacrée à sa cuisine en Californie et l’autre à ses voyages et aux recettes que ceux-ci lui ont inspiré. On part en Italie, au Japon, en Inde, au Maroc et en France. C’est d’ailleurs assez amusant de voir certaines cuisines qui me sont familières (France, Italie, Maroc) à travers son regard.
Lorsque j’ai feuilleté le livre, tout de suite, j’ai aimé cette recette de concombre issue de la partie marocaine. Elle m’a rappelé les saveurs de là bas, sans être un plat traditionnel, et car elle est élaborée avec des ingrédients qui me séduisent quand je m’y rends : citron confit, amandes, olives. Et puis, aussi, et c’est anecdotique, la recette requiert de l’origan frais, qui est assez peu répandu chez nous (dans nos supermarchés j’entends), mais il se trouve que j’ai un pied d’origan sans mon jardin (ou terrain vague comme mon ami l’appelle), j’y ai vu un signe que cette recette était faite pour moi. Rassurez vous, vous pouvez remplacer l’origan par une autre herbe, mais si vous avez la chance d’en trouver, essayer avec, c’est parfait !

CucumberSalad-01

CucumberSalad-02

CucumberSalad-03

CucumberSalad-04

Salade de Concombre Râpé / Origan, Olives, Amandes

Recette d’Heidi Swanson dans Near & Far,

Ingrédients

1 gousse d’ail
20 feuilles d’origan fraiches
30 g d’amandes effilées et toastées
3 concombres de taille moyenne, râpés
1 1/2 cs de jus de citron
1 cc de miel
15 olives noires, dénoyautées et hachées
1 cs de citron confit, émincé
2 cs d’huile d’olive

Instructions

1. Dans un mortier, placer la gousse d’ail et une pincée de sel, écraser jusqu’à former une pâte. Ajouter l’origan, et travailler la pâte verte. Enfin, ajouter les amandes et écraser le mélange pour obtenir une texture sableuse.
2. Envelopper le concombre dans un linge propre et presser pour en extraire le jus. Transférer le concombre dans un bol et l’aérer avec les doigts. Ajouter le miel et le jus de citron, mélanger.
3. Ajouter les olives, le citron confit, incorporer.
4. Servir le concombre avec le pesto à l’origan et quelques gouttes d’huile d’olive.

2

Macau : Crostini de fèves au citron et pecorino

DSCF6663
DSCF6619DSCF6645

Dimanche dernier, la météo était au rendez-vous et en fin de journée nous sommes partis nous promener à Macau à côté de Bordeaux. On est si près de Bordeaux mais déjà à la campagne. On croise des moutons et des vaches, mais aussi des châteaux et des vignes car c’est le début du Médoc. Les rives de la Garonne sont sauvages, au port, il y a une charmante guiguette et une vue sur l’île Verte (île située dans l’estuaire de la Gironde).La lumière de fin d’après midi venait caresser les façades en pierre et leur donnait des reflets dorés.
J’aime beaucoup cet endroit et c’est encore plus beau lorsque les vignes ont plus de feuilles !
On s’y attarde volontiers, à contempler l’eau avec un apéritif bien frais.

C’est les premiers moments délicieux du printemps où on peut s’installer dehors en début de soirée, profiter de la fin de journée. Pour accompagner le vin blanc, j’aime bien élaborer des petites tartines fraiches. Lorsque j’ai vu ces fèves au marché (enfin !!), j’ai su immédiatement qu’elles finiraient en purée sur une bonne baguette. C’est une recette typiquement italienne, un crostini aux fèves, avec du pécorino et du citron, justes là pour sublimer la fève, si précieuse.

Car armez vous de patience ! Avec 500g de fèves entières, j’ai pu réaliser 5 tartines (une a été engloutie avec la photo) – donc prévoyez large au marché et sachez que c’est une recette chronophage : il faut écosser, puis blanchir et enfin peler les fèves ! Mais croyez moi, ça les vaut, on croque littéralement dans le printemps :)

DSCF6618

DSCF6647

DSCF6616DSCF6655

DSCF6623

DSCF6653

DSCF6626

DSCF6657

Crostini aux fèves, pecorino et citron

Pour 10 tartines

Ingrédients

1 kg de fèves entières soit 200g de fèves écossées
Jus d’1/2 citron
Piment espelette
2 cs de pecorino rapé
1 cs d’huile d’olive
Quelques feuilles d’origan frais ou de menthe (ou votre herbe favorite)
Tranches de baguette toastées et aillées

Instructions

1. Ecossez les fèves et faites les blanchir dans l’eau bouillante pendant 3 minutes. Egouttez
2. Pelez les fèves et placez les dans un mixeur en réservant quelques grains pour la décoration.
3. Ajouter le jus de citron, l’huile d’olive et les herbes. Mixez pour obtenir de fins morceaux mais arrêtez vous avant que cela ne forme une pâte.
4. Ajoutez le pecorino et une pincée de piment d’Espelette, sel et poivre. Incorporez les à la cuillère.
5. Servez sur des tranches de baguette toastées et frottées à l’ail (optionnel) !

4

Printemps: Poireaux et feta, vinaigrette au curcuma

DSCF6436

Je ne sais pas si vous aussi vous l’avez senti, mais chez moi, le printemps est définitivement installé. C’est surement le changement d’heure, cet air plus doux et les arbres en fleurs. Pour la première fois, samedi, j’ai remisé les collants au placard, et ça m’a fait un bien fou, comme une renaissance !

C’est aussi un beau moment, de voir les légumes nouveaux poindre leur nez. Dimanche, nous sommes allés au marché de Libourne, qui est fabuleux et que je vous recommande chaudement si vous êtes dans la région. Il y avait beaucoup de producteurs locaux avec de superbes légumes. Nous avons jeté notre dévolu sur un marchand qui avait du choix et de la gouaille (comme il se doit) et nous avons fait une petite razzia : roquette fraiche, jeunes poireaux, ail nouveau, aillet … Malheureusement pas encore de fèves ou petits pois, ou en tout cas pas ce jour là.

J’ai donc ramené à la maison de tout jeunes poireaux, magnifiques, ça m’émeut toujours ces petits légumes, j’ai envie d’en prendre soin, de ne pas les gâcher. J’ai donc concocté une recette spécialement pour eux, inspirée du traditionnel poireaux/ vinaigrette mais avec un petit twist sous forme d’une bonne feta fondante et de curcuma anti-oxydant !

DSCF6400DSCF6427

DSCF6406

DSCF6432

DSCF6424DSCF6416

DSCF6419

DSCF6429

Poireaux et feta, vinaigrette au curcuma

Pour 2 personnes en entrée

Ingrédients
10 petits poireaux soit 200g
100g de feta en morceaux
3 cs d’huile d’olive
Jus d’1/2 citron
1 cc de curcuma
Sel et Poivre
Quelques brins d’aneth ou de coriandre

Instructions
1. Préchauffer votre four à 200°C. Mettre une casserole d’eau à bouillir et plonger les poireaux pour 5 minutes. Egoutter
2. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, disposer les poireaux, les arroser d’1 cs d’huile d’olive. Enfourner pour 15 minutes. Les poireaux doivent être fondants.
3. Préparer la vinaigrette : mélanger 2cs d’huile, le jus de citron, le curcuma, sel et poivre. Emulsionner.
4. Server les poireaux recouverts de morceaux de feta, quelques herbes et arroser de vinaigrette.

2

Le Maroc en Mars : Couscous de chou fleur, pétales de carottes, orange, coriandre, amandes toastées

ChouFleur-09

Il y a deux semaines, je suis partie pour une escapade de quelques jours au Maroc, comme une parenthèse ensoleillée dans notre hiver gris. Le but du voyage était d’aller chercher de nouveaux produits et des inspirations pour Maison Menara. Avec mes amis, nous avons beaucoup travaillé : des journées à sillonner la campagne, à arpenter les souks et à rencontrer des fournisseurs, mais nous nous sommes accordé quelques moments de détente.

En quête d’un peu de calme et de nature, nous sommes partis dans la montagne, sur les Terres D’Amanar, une réserve naturelle, où nous nous sommes promenés. J’ai beaucoup aimé cette montagne ocre et verte, avec ses villages accrochés à la roche.
Nous avons également fait escale à Marrakech, ville que j’apprécie beaucoup, même si elle peut s’avérer rude elle en reste toujours éblouissante. Il y a tellement de choses à faire et le temps semble toujours trop court. Nous avons eu le temps de nous poser pour déjeuner au restaurant Le Nomad, dans la médina, la décoration est splendide et la nourriture excellente. Ils servent une cuisine marocaine revisitée, très fraiche ! Mon amie y a dégusté une salade de couscous de chou fleur qui a inspiré la recette d’aujourd’hui :)

J’aime beaucoup la cuisine marocaine, revisitée ou non, et ce fut un plaisir d’aller diner dans l’excellent restaurant Dar Moha. Il y avait un magnifique patio avec piscine et végétation luxuriante, de la musique traditionnelle en live, et bien évidemment des mets délicieux : pas moins de 14 salades marocaines ultra savoureuses, une pastilla d’enfer et un tajine savoureux. Ce fut comme un oasis de calme après le tumulte du souk ;)

Ainsi pour essayer de garder un peu de ce voyage avec moi, j’ai eu envie de recréer une petite salade inspirée par toutes ces saveurs orientales. D’abord, un couscous de chou fleur, j’avais vu quelques recettes sur Internet, mais je ne m’étais jamais lancée. Après avoir goûté la salade du Nomad, je n’ai pas hésité, cela donne de jolis grains, qui restent croquants ! Je voulais une salade très fraiche, alors j’ai joué avec des classiques : carottes crues, orange et cumin, dont l’association fonctionne très bien ! Quelques amandes pour la rondeur et c’est parti !

Maroc-01

Maroc-02

Maroc-03ChouFleur-01

ChouFleur-05

ChouFleur-02ChouFleur-03

Maroc-05

Maroc-04ChouFleur-04

Maroc-06

Maroc-13Maroc-14

Maroc-11

Maroc-07

ChouFleur-07ChouFleur-08

Maroc-09Maroc-08

Maroc-10

Maroc-12

ChouFleur-10

Couscous de chou fleur, pétales de carottes, orange, coriandre, amandes toastées
Pour 2 personnes

Ingrédients

1/4 de chou fleur (200g environ)
2 carottes (200g environ)
1 orange – non traitée
1 poignée d’amandes effilées
2 cs d’huile d’olive
5 brins de coriandre
1 cc de cumin
Jus d’1/2 citron
Sel et poivre

Instructions

1. Réalisez le coucous de chou fleur : dans le bol d’un mixeur, mixez le chou fleur jusqu’à obtenir des grains. Ne mixez pas trop, sinon vous aurez une pâte !
2. Découpez vos carottes en pétales à l’aide d’une mandoline ou d’un économe.
3. Toastez les amandes dans une poêle à sec.
4. Préparez votre vinaigrette : gratez le zeste de la moitié de l’orange, ajoutez le jus de citron, l’huile d’olive, le cumin, sel et poivre.
5. Découpez l’orange en quartiers.
6. Finalisez la salade : mélangez le couscous, les carottes, l’orange, la vinaigrette, la coriandre et les amandes !

2